Formation RGPD, protection des données personnelles

Notre formation DPO – délégué à la protection des données – s’adresse à toutes les personnes qui veulent faire de la protection des données, leur métier : DPO interne de leur société ou DPO externe en prestation de service. Elle est construite sur la base du référentiel de certification de la CNIL. La formation DPO Lyon se déroule sur 6 jours.

DPO interne ou externe, une fonction qui requiert de multiples compétences juridiques, informatiques, organisationnelles, d’écoute, d’animation et de communication.

Une bonne connaissance en organisation d’entreprise (les différents services, leurs processus et finalités…) est nécessaire pour aider à concevoir des traitements de données personnels pertinents et constructifs dans le respect des règles du RGPD.

La CNIL a publié un référentiel de certification et déterminé les compétences et domaines de connaissances du Délégué à la protection des données.
La formation DPO d’Impact RGPD répond à ce référentiel ; elle se déroule sur 5 journées, à la fois théoriques et pratiques.

Quels objectifs pour le RGPD ?

Objectifs

Cette formation a pour objectif de fournir aux personnes désirant faire de la protection des données personnelles leur métier, les attendus de la certification de personnes en tant que DPO. Cette certification suit le référentiel publié par la CNIL le 11 octobre 2018 (NOR CNIL 1827457X) A l’issue de la formation, le participant est en capacité de :

  • Comprendre les enjeux de la protection des données et le cadre de la règlementation à un niveau très fin permettant de présenter la certification opérée par les organismes de certification agréés par la CNIL
  • Connaître les principes du RGPD et se les approprier dans un contexte professionnel, de diagnostic, de conseil, de DPO, de formation
  • Mettre en œuvre les outils de conformité RGPD dans son entreprise ou chez un tiers client
  • Construire et maintenir les éléments de preuve de la conformité*
  • Conseiller les Responsables de Traitements sur la conduite et la gestion des études d’impacts sur la vie privée PIA (EIVP)
  • Connaître les outils de suivi de la conformité*
  • Conseiller les responsables de traitement sur les principaux moyens de sécurisation de données personnelles
Quel Public pour le RGPD ?

Public & Connaissances préalables requises

Pour passer la certification selon le référentiel Cnil, les candidats devront :

  • justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans dans des projets, activités ou tâches en lien avec les missions du DPO s’agissant de la protection des données personnelles ;

ou

  • justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans ainsi que d’une formation d’au moins 35 heures en matière de protection des données personnelles reçue par un organisme de formation.

Par ailleurs, pour suivre aisément notre formation de DPO, nous demandons à nos stagiaires d’être titulaires d’un diplôme niveau bac +2 ou supérieur ou équivalent en VAE.

Quel format pour le RGPD ?

Format & moyens pédagogiques

  • Actuellement la plupart de nos formations se déroulent en distanciel
  • Normalement, la formation se déroule en présentiel
  • 5 journées, soit 35 heures.
  • Elle est assurée par 1 ou 2 formateur(s) ayant été certifiés DPO. En outre, nos formateurs ont une activité complémentaire d’audit, de conseil en RGPD et de DPO externe qui apporte une maîtrise terrain du sujet qu’ils enseignent lors des formations.
Quel contenu pour le RGPD ?

Contenu

Le programme se déroule sur 5 jours soit 35 heures de formation.

Jour 1 : Les grands principes du RGPD

Cette première journée permet de présenter le cadre général d’application du règlement sur la protection des données, son champ d’application, le cadre législatif dans lequel il s’inscrit. Une grande partie de la journée sera consacrée à la présentation des grands principes du RGPD, véritables fondements de la protection des données personnelles, tels que la licéité, la transparence, la proportionnalité, les durées de conservation et la notions d’exercice des droits. Enfin, en préambule de la journée suivante, nous définirons les responsabilités respectives et conjointes du responsable de traitement et du sous-traitant.

 

Jour 2 : Le délégué à la protection des données (DPO)

Cette journée est dédiée au rôle et au profil du DPO, aux obligations du responsable de traitement et aux conditions dans lesquelles une entité doit nommer son DPO, le cas échéant. Nous en profiterons pour aborder la notion de grande échelle. Enfin, pour les stagiaires qui auraient déjà tenu le rôle de CIL (correspondant Informatique et libertés) précédemment, nous verrons les évolutions entre ce rôle et celui de DPO dans le nouveau cadre réglementaire.

Deux cas pratiques seront proposés pendant cette journée, dont une mise en situation d’interview de responsable de service.

 

Jour 3 : Démarche et outils du DPO

Au cours de cette journée, nous rentrerons dans la mission du DPO : la démarche de mise en conformité avec l’identification des traitements de données personnelles, la mesure des écarts de conformité et la mise en oeuvre d’un plan d’actions de conformité avec l’élaboration du registre des traitements et sa documentation. Nous aborderons la gestion des demandes d’exercice de droits, le rôle d’animation et de sensibilisation ainsi que la mission de maintien d’une conformité continue. Au cours de cette journée, nous parlerons également des codes de conduite sectoriels et de la notion de certification.

L’après-midi sera consacré à un cas pratique qui présentera une petite PME et ses différents traitements de données personnelles. En 4 étapes, les participants devront imaginer la démarche du DPO, identifier des non conformités / points de vigilance, analyser le site internet du point de vue de laprotection des données, lister l’ensemble des traitements de données personnels de l’entreprise,…

 

Jour 4 : La Cnil et autres autorités de contrôle

Nous passerons en revue la composition, les compétences et la mission des autorités de contrôle nationales, et leurs interactions, sous l’égide du comité européen. Nous zoomerons sur la composition et les compétences de la Cnil, autorité de contrôle en France ainsi que sur les contrôles et sanctions. Nous aborderons ensuite les conditions dans lesquelles il est autorisé de transférer des données personnelles en dehors de l’UE, nous parlerons de BCR et de clauses contractuelles.

<span style= »color: #463d72; »>Une partie de l’après-midi est consacrée à une mise en situation de créer / revoir un contrat RT-ST dans le cadre d’un transfert vers un pays étranger.</span>

 

Jour 5 : Risques, impacts et sécurité

Cette journée est placée sous le signe de la protection physique des données personnelles. Nous partirons des notions de risques, d’évènements redoutés et d’impacts potentiels pour aborder le volet de l’analyse des risques dans le traitement et le stockage de données personnelles. Nous aborderons ensuite la démarche d’EIVP ou PIA (étude d’impact) obligatoire avant la mise en oeuvre de certains traitements. Une partie importante de la journée sera consacrée aux règles et outils de mesures de sécurité pour la protection physique des données. Nous terminerons sur les mesures à prendre en cas de violation de données.

Une partie de l’après-midi sera consacrée à la revue d’une étude d’impact sur la vie privée.

Quel accompagnement pour le RGPD ?

Appréciation des résultats

  • À chaque fin de journée, un QCM du soir de 10 questions permet d’évaluer les connaissances acquises pendant la journée de formation.
  • Le matin des jours 2,3,4 et 5, chaque stagiaire répond à un Quiz du Matin permettant de revenir sur les notions de la veille
  • Nous mettons également à la disposition des participants un ensemble de questions de test, au format QCM, qui leur permet de réviser et de s’entraîner pour l’examen de certification de DPO.
  • Les différents cas pratiques doivent permettre de passer de la théorie à la pratique et ainsi de mesurer les acquis dans un cadre applicatif.